Connect with us

Actualité

RDC/la loi Tshiani : « Ma proposition de loi privilégie la paix et la cohésion nationale »(Noel K. Tshiani)

Published

on

images (2)

« Seul un congolais de père et de mère » ne pourra briguer la magistrature suprême, la présidence du sénat et de l’Assemblée nationale et quelques 50 autres postes stratégiques du pays. C’est le résumé de cette proposition loi, qui a divisé l’opinion publique lors de son dépôt. Noël K. Tshani qui en est l’auteur s’est adressé dernièrement aux présidents de deux chambres du Parlement dans une correspondance sollicitant l’alignement de sa proposition de loi pendant la session de mars. Il a expliqué ce dimanche 13 mars, à la radio Top Congo que sa « proposition de loi privilégie la paix et la cohésion nationale. »

Bien que cette proposition de loi continue de diviser l’opinion, Noël Tshani estime qu’elle ne vient pas du tout exclure certains Congolais à la gestion de la chose publique. Pour lui cette « proposition de loi privilégie la paix et la cohésion nationale étant donné que lorsque les questions de souveraineté sont mises sur la table et qu’elles sont réglées de façon civilisée, le pays est plus renforcé. »

Parlant de cette proposition, il a affirmé qu’il y a toute une litanie de choses que chaque congolais peut faire sans se sentir exclu de la gestion de son pays. Quelques postes « seulement » verrouillés notamment : la présidence de la République, la primature, la présidence du Sénat et de l’Assemblée nationale ainsi que les ministères régaliens, c’est-à-dire les Finances, les Affaires étrangères, l’Intérieur et la Justice.

À cette liste s’ajoute aussi la présidence de la CENI, le gouvernorat de la banque centrale du Congo, le haut commandement de l’Armée, le haut-commandement du commissariat général de la Police, les hauts magistrats de la république, le directeur de l’Agence nationale de migration et l’administrateur de l’Agence nationale de renseignements, les gouverneurs des provinces et les épouses de tous les postes verrouillés.

S’agirait-il d’une discrimination ?

Le candidat malheureux à la présidentielle de 2018 qui tient mordicus à l’alignement de cette loi, soutient qu’il y a beaucoup d’autres pays qui ont déjà adopté des lois similaires. C’est le cas notamment des États-Unis, où, ne peut devenir président de la République qu’un américain né sur le sol américain. Ce qui signifie qu’il y a peu près 100 millions d’Américains, estime t-il, exclus de la course à la présidence.

Il a aussi mentionné la Zambie qui a également adopté une disposition similaire. Il reste toujours convaincu que plusieurs pays à travers le monde ont adopté des dispositions similaires pour protéger les intérêts nationaux. Noël K. Tshani souligne que le verrouillage de 50 postes, ne fermerait pas la porte à la gestion de la chose publique. Beaucoup d’autres postes resteraient ouvert aux congolais de père et de mère, d’adoption, de filiation et d’autres. Ainsi donc, pour lui « on ne peut pas parler de la discrimination. »

Cette proposition de loi portant verrouillage de l’accès à certains postes de souveraineté, portée notamment par le député national Nsingi Pululu, avait été déposée à l’Assemblée nationale juste avant la session de septembre, mais elle n’avait pas été alignée. Le sera t-elle pour la session de mars qui commence ce 15 ? Attendons voir.

Moses Manyong

Continue Reading

Actualité

Délocalisation du bureau de travail de la gouverneure de province pour la supervision de l’installation du troisième groupe de la centrale hydroélectrique de la Tshopo.

Published

on

screenshot 20230806 023328

Son excellence Me Madeleine NIKOMBA déterminée pour l’accompagnement de vision du chef de l’État son excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO dit le peuple d’abord, la gouverneure présente à la montage du groupe n°3 de la barrage Tshopolaise envie de revoir la lumière stable dans son entité .

Le numéro 1 de la province toujours debout pour l’avancement de la Tshopo.
Au cours de son assistance à la montage de pièces réparées presque neuves , les ingénieurs sont venus de Kinshasa , Congo central et secondés par ceux de Kisangani pour permettre le bon déroulement de travail au sein de l’unique appareil qui éclaire la ville.

Son excellence Me Madeleine NIKOMBA SABANGU souligne que cet œuvre est un appuie du gouvernement central exécuté par le gouvernement provincial.

Signalons la présence de la bourgmestre de la commune Tshopo Madame Marienne BATAMANE toute contente de recevoir la gouverneure dans son entité de travail pour finaliser le problème qui a pu bien demeurer dans la vie de Kisangani.

Rappelons que la réhabilitation de la centrale hydroélectrique de la Tshopo géré par société nationale d’électricité est l’une de promesses faites par l’honorable gouverneure pour le compte de la province.

Generose amisi

Continue Reading

Actualité

RDC: la MONUSCO réitère son engagement à soutenir les médias

Published

on

img 20230804 wa0294

La MONUSCO a réitéré, jeudi 3 août, son engagement à soutenir toutes les initiatives des médias congolais afin de lutter ensemble contre les discours de haine en période électorale.

La Directrice de sa Division de la communication stratégique et de l’information publique, Sakuya Oka l’a dit à Kinshasa lors de la présentation de la charte des médias d’informations en ligne contre les discours haineux. à cette occasion, elle a également encouragé les médias congolais à s’approprier cette charte afin qu’ils soient des outils au service du développement durable et non pas des armes de destruction. 

Sakuya Oka a salué cette initiative et félicité également les associations professionnelles des médias ayant participé dans l’élaboration et l’adoption de ce document, à quelques mois des élections.

Elle a indiqué que l’ONU a mis en place un mécanisme de surveillance contre les discours haineux qui peuvent menacer la réalisation des objectifs de développement durable.

La directrice de la PID de la MONUSCO a fait savoir que le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, avait lancé en juin 2019, la Stratégie et le Plan d’action pour la lutte contre les discours de haine. Cela, a-t-elle expliqué, pour répondre à la montée de la xénophobie, du racisme, de l’intolérance, de la misogynie, de l’antisémitisme et de la haine islamophobe.  

C’est dans le cadre de la mise en œuvre de cette Stratégie et du Plan d’action que la MONUSCO et l’Equipe pays de l’ONU en RDC soutiennent l’action des autorités de l’État congolais pour lutter contre les discours de haine et promouvoir la cohésion sociale, la paix et la stabilité.

Il avait été observé lors des processus électoraux passés en RDC que les plateformes numériques avaient favorisé un climat de tension. Ces derniers y avaient entretenu une cyberguerre sans merci, caractérisée par la multiplication des fake news, des insultes et des propos discriminatoires.

Cette charte des médias en ligne avait été adoptée le 25 juillet dernier par l’Union congolaise des femmes des médias (UCOFEM), l’Association congolaise des femmes journalistes de la presse écrite (ACOFEPE), l’Association des médias en ligne de la RDC (MILRDC), l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC) et le délégué du Conseil supérieur de l’audiovisuelle et de la Communication (CSAC).

Mulebourg

Continue Reading

Actualité

Service Géologique National du Congo : Gety Mpanu Mpanu remercie le Chef d’État Félix Tshisekedi pour sa nomination en tant que présidente du conseil d’administration

Published

on

screenshot 20230709 075251

La nouvelle présidente du conseil d’administration du Service Géologique National du Congo a adressé ses mots de remerciement au président de la République, Félix Tshisekedi après sa nomination ce Samedi 8 juillet 2023.

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef d’État, c’est avec une joie immense que j’ai accueilli la nouvelle de ma nomination au poste de président du conseil d’administration de Service Géologique National du Congo (SGNC).

Gety Mpanu-Mpanu indique être consciente des nouvelles responsabilités lui confiées et des défis qui en découlent et prend l’engagement de travailler, fidèlement à la vision du Chef de l’état, à l’accomplissement de la mission dévolue à cette structure étatique; ce, conjointement à la Direction Générale nouvellement nommée, le Directeur Général Raoul Wamenya et le Directeur Général Adjoint Adelard Joël Ngoyi Kasongo

Madame Gety Mpanu-Mpanu a saisi cette occasion pour saluer l’engagement et la détermination du Chef de l’état à promouvoir le secteur minier à travers la recherche géologique. Le SGNC joue un rôle primordial dans le développement de la cartographie géologique du pays en menant des investigations du sol et du sous-sol en vue de l’identification des substances minérales et des produits de carrières.


La compilation, publication et vulgarisation de ces données géologiques permettront l’identification des zones favorable à l’exploitation minière à mettre à disposition des générations futures.

Signalons que Gety Mpanu-Mpanu est directrice du cabinet adjointe honoraire du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Olivier MAKIESE

Continue Reading

Trending